Nicole Favereau vous présente sa vision de l’optimisation de la performance à cheval. C’est parti !

L’optimisation de la performance est une démarche basée sur l’évaluation qui permet de planifier et construire son entrainement.

Voici quelques conseils afin de vous aider à optimiser votre performance.

Bonne lecture !


1. Se fixer un objectif clair

Cette première étape est évidemment essentielle puisqu’elle guidera ensuite toutes vos actions vers sa réalisation finale. Cet objectif peut cependant prendre différentes formes en fonction de votre niveau équestre et de celui de votre cheval

Si votre objectif final est très ambitieux, vous pouvez également fixer des objectifs intermédiaires qui vous aideront à ne pas perdre votre motivation et à mieux évaluer votre progression. Dans tous les cas, ces objectifs doivent être clairs, précis, mesurables et évidemment, raisonnables.

2. Établir un bilan de départ

Il est également très important de réaliser un bilan de départ pour évaluer le chemin qu’il vous reste à parcourir pour atteindre votre objectif. Cela vous aidera aussi à mesurer le temps dont vous aurez besoin et si ces efforts sont bien compatibles avec votre rythme de vie actuel.

Si vous le pouvez, faites-vous aider dans cette étape par un professionnel, comme un coach , qui saura mieux dresser votre bilan complet. Sinon, aucun problème, on le fera ensemble.

3. Définir les moyens d’action

Ici, c’est de temps et donc d’argent qu’il est question. Il faudra en effet définir entre 2 et 5 entrainements par semaine, en fonction de l’écart entre votre niveau de départ et votre objectif final.

4. Planifier les entraînements

C’est la suite logique de notre plan. Maintenant que vous avez évalué le nombre de séances hebdomadaires nécessaires et la durée totale de votre programme, il va falloir organiser tout ça et surtout, arriver à concilier votre vie professionnelle et familiale avec ces entrainements.

Le plus simple est de prendre votre agenda, ainsi qu’un planning vierge sur lequel vous inscrirez vos séances en essayant de bien respecter vos engagements pris par ailleurs. N’oubliez évidemment pas de placer vos jours de repos, indispensables à la performance sportive.

6. Mesurer les performances et la progression

Nous arrivons enfin à la dernière étape de ce plan d’action pour la performance sportive. Grâce à votre bilan initial, vous aurez une base pour effectuer les mêmes mesures à différents moments de votre programme d’entrainement. Pourquoi pas, par exemple, toutes les six à huit semaines ?

Ce bilan intermédiaire vous permettra de mieux mesurer vos progrès à différents niveaux et vous encouragera à poursuivre vos efforts, jusqu’à atteindre votre objectif final.


J’espère que ces quelques conseils auront pu vous aider. Je vous donne rendez-vous juste ici pour plus d’informations sur ma solution d’accompagnement.

A très vite,

Nicole


Leave a Reply